compteur                                                 Bookmark and Share  

              

            

                                             Le GRAAL

 

            Toute ma vie et tous les ans j’ai été marqué par la fête de « la Pentecôte ». A chaque fois il m’arrivait un problème juste avant le dimanche et tout s’arrangeait le lundi de Pentecôte. Il n’y avait pas d’exception. Ce phénomène se répétait depuis mon plus jeune âge, et ceci tous les ans. Je ne voulais pas savoir les raisons, ni le message. Je n’avais aucune éducation religieuse. Donc je préférais ignorer, jusqu’au jour ou tout a explosé dans ma vie : le « clash » total. C’était à la Pentecôte 1994.

 

            A partir de ce moment là j’ai cherché à quoi correspondait la Pentecôte. Bizarrement, en même temps, je me retrouve avec un don assez spécial : l’écriture automatique. Un mode de communication très rare. Certains disent même que c’est un don divin. Le jour initial de la pentecôte le saint esprit s’est manifesté par un mode de communication entre les hommes sans distinction de race ou de langage. Tous se comprenaient et aucun n’avait le même langage. L’écriture auto est surement une possibilité identique, liée au phénomène du saint esprit. Etant donné le genre de dialogue que j’ai en écriture auto et les personnages avec qui je dialogue, en aucun cas je ne peux nier cela.

 

            La Pentecôte était une prophétie de « Isaïe ». Je pense sincèrement que le jour de la pentecôte les juifs auraient du se rallier aux chrétiens et ne faire qu’une seule et grande famille. Cette prophétie était un rendez vous avec le mystère du saint esprit. Une communication entre les hommes et aussi ceux d’en haut. Une « unité » parfaite.

 

            En faisant mes recherches sur cette fête de la Pentecôte j’ai été obligé d’apprendre à connaître Jésus. De suite, je précise que je suis d’un naturel rebelle. Donc je cherchais la « vérité ». Pas ma vérité, ni celle des autres, mais la vérité. Je suis aidé par ce que j’écris en écriture auto. Un jour celui qui est mon Maitre en écriture auto me dit ceci : vas aux Stes Maries de la mer et cherche les Maries. J’ai fait ce voyage et je n’ai pas trouvé 2 Maries, comme il est dit dans ce lieu, mais 4 Maries. Sans le savoir je me trouvais sur le chemin du GRAAL.

 

            Je pense que le GRAAL est plus qu’un mythe. La traduction de ce mot signifie : sang royal. Jésus était un descendant du roi David par sa mère. Tout repose sur ce lien de royauté et aussi ce lien de l’Esprit divin incarné en lui. Jésus savait ce qu’il allait lui arriver et je pense fortement que le jour du repas (la cène) il y a eu des problèmes avec les apôtres. En particulier avec St Pierre à qui il a dit : tu me renieras 3 fois avant le chant du coq. St Pierre l’a renié et même une 4e fois le jour de sa propre mort. Lors de ce repas Jésus montre le pain et prend son verre (une timbale) et dit aux apôtres : en souvenir de moi mangez ce pain qui est mon corps et buvez ce vin qui est mon sang. Le mystère du GRAAL était né. A mon avis ce mystère est lié au mystère du saint esprit, mais aussi au sang royal.

 

            Quand Jésus a été crucifié les soldats lui ont percé le flan pour abréger ses souffrances mais aussi pour le tuer plus vite. Le sang a été récupéré dans une timbale. Peut être la timbale qu’a utilisée Jésus le jour du repas de la cène. A partir de ce moment là, la « quête du GRAAL » était née : celui qui aurait cette timbale et boirait du vin dans cette timbale aurait la vie éternelle. Cette timbale disparaît, ainsi que sa tunique et aussi le linceul. Qui de mieux placés que les gens de sa famille pouvaient conserver ces objets ? Les apôtres avaient fuis à grandes enjambées………. Sauf Sidoine (celui qui a remplacé Judas le jour de la pentecôte) ainsi que Maximin. Cet homme Maximin apparemment avait des liens étroits avec la famille de Jésus. En particulier avec la Mère de Jésus ainsi que Marie Madeleine. On l'appelle le 14e apôtre car il a refusé de l'être.

 

            En allant aux saintes Maries de la mer je me retrouve avec plusieurs trucs étranges. En premier je découvre qu’une légende dit que la famille de Jésus étant persécutée après la mort de Jésus fut mise dans un bateau, sans voile ni rame, au gré des flots, en pleine mer. A ce moment précis on leur aurait dit : si votre Dieu est si fort, il n’aura qu’à vous sauver. La légende dit que le bateau parti de Galilée aurait fini sa course en Espagne puis aurait rebondi sur les cotes de Provence ou de Camargue. Les saintes Maries de la mer se trouvent en Camargue. A cette époque la Camargue était un piège pour les bateaux. Cette région très marécageuse était exploitée par des bandits qui guettaient l’échouage des bateaux dans ces marécages. Cette légende dit aussi que la famille de Jésus aurait été sauvée par une reine Gitane nommée SARA. Peut être un rendez vous car les gitans sont originaires des Indes. Imaginons que cette famille s’installe là ou le bateau a échoué. Quelle est la meilleure protection ? Ce bateau échoué ? Bizarrement l’église qui perpétue cette légende a la forme d’un bateau à l’envers.

 

            Une autre surprise m’y attendait comme un message : le jour de la fête des Stes Marie l’église est prêtée aux Pentecôtistes.

 

            Je suis retourné plusieurs fois aux Saintes Maries de la mer. Je précise de suite qu’à cet endroit à chaque fois je vis des choses extraordinaires, ou même incroyables. A chaque fois je me laisse guider, je suis mes intuitions, et je découvre des choses cachées. En fait elles ne sont pas cachées au sens propre du terme, mais dispersées. Cela revient au même. On peut même dire que c’est une façon subtile et perverse de cacher une « vérité ». Dès la première fois où je suis entré dans cette église j’ai découvert qu’il y avait une grotte sous l’église. Il ya aussi un reliquaire au milieu de cette église. La première fois ou je me suis retrouvé devant ce reliquaire j’ai eu l’impression de flotter, d’être soulevé de terre. A cette époque ce reliquaire était rempli de vaisselle en étain : des assiettes, une timbale, ainsi que des objets divers, dont deux avant bras en étain qui devaient servir à contenir du vin. J’avais été frappé par ces deux avant bras car en versant le vin le liquide devait sortir du creux de la main et les doigts de la main servaient de bec verseur. Sur le coup n’ayant aucune éducation sur la religion je n’avais pas remarqué cette timbale. Ces deux avant bras et cette timbale doivent être étroitement liés comme symboles.

 

            Un jour j’ai du faire l’erreur d’écrire au curé de cette église en lui demandant des précisions sur ces objets et aussi sur ce qui avait été découvert dans la grotte. Dans un petit livre j’avais lu qu’en 1448 on avait ouvert cette grotte qui avait la particularité d’être fermée de l’intérieur. Donc quelqu’un s’était suicidé en fermant la porte. Cette porte a été contournée et on y aurait découvert 6 cranes : des restes humains. Deux cranes de fillettes, deux cranes de femmes, un crane entièrement recouvert de plomb, plus celui d’un homme. Tous les objets trouvés dans cette grotte se trouvaient dans le fameux reliquaire au milieu de cette église. Les cranes ont été mis dans des coffres à la basilique d’Arles ainsi que des objets ou vêtements d’enfants.  Je les ai vus de mes propres yeux, ainsi que des amis (es), qui sont venus avec moi dans ces endroits. Ce qui est sûr c’est que les travaux des fouilles ont duré 15 jours et que ceux qui ont travaillé à ces fouilles ont juré sur la Bible qu’ils ne diraient jamais ce qui a été découvert. Apparemment  il y avait un livre très spécial qui se trouvait entre le crane d’une femme et celui de l’homme. Les crânes étaient disposés d’une façon particulière : surement 3 d’un coté et 3 de l’autre en forme de carré. Le tout séparé par un mur avec une porte de communication. A ce que je sais ce livre aurait été écrit par Maximin mais serait impossible à traduire (une excuse supplémentaire pour dissimuler). Certains objets auraient été donnés aux gitans. Sûrement des objets sans grande importance.

 

            Les gens de l’église sachant que certaines personnes faisaient des recherches sur cette légende ont tout déplacé de nouveau. Un jour pendant la messe de la grande fête des saintes Maries les gens de l’église ont annoncé que tout avait été remis dans la grotte sous l’église. Bizarrement la légende s’est modifiée un peu plus chaque année. Les gitans sont passés au rang de témoins et non plus d’acteurs dans cette légende. Maintenant on peut dire qu’ils sont là pour le folklore.

 

            Supposons que dans cette grotte les 6 crânes son ceux de la famille proche de Jésus ! Deux femmes ? Qui sont-elles ? Deux fillettes ? Qui sont-elles ? L’homme on peut imaginer que c’est Maximin. Reste le crâne en plomb ! A cette époque le plomb était le symbole de « l’esprit ». Ma première réaction a été de me dire : c’est celui de Jésus ! Plus tard j’ai découvert que c’était peut être celui de Marie Madeleine qui est exposé dans la basilique de St Maximin en Provence, ainsi que son cœur qui a été embaumé. Si comme je l’ai toujours pensé Marie Madeleine était la femme de Jésus qui sont ces deux fillettes dans la grotte ? Ses filles ? Ceux qui cherchent le GRAAL (sang royal) en pensant que les descendants de Jésus (enfants) sont des descendants des rois de France, auraient tout faux ! ou alors jésus aurait eu plus que deux enfants. Déjà il ne faut pas oublier un fils nommé JUDAS. Jésus en parle au moment de mourir à Marie Madeleine.

 

            Les chevaliers ou les templiers ont été jusqu’à Jérusalem (les croisades) pour trouver le tombeau de Jésus mais aussi ses reliques. A chaque fois ils embarquaient sur des bateaux très près des Stes Maries de la mer. La dernière fois qu’ils sont revenus ils ramenaient un trésor avec eux. L’église de Rome se trouvant en danger avec eux a demandé au roi de France de les exterminer. Les survivants ont été pourchassés jusqu’en Angleterre. Apparemment à ce jour personne ne sait ou est caché ce trésor. Ils ont été exterminés pas très loin de la Camargue. Ayant été avertis de ce qui les attendaient je pense qu’ils ont eu le temps de tout cacher. Mais ou ? Aux Stes Maries ? Je ne le pense pas ! Ce qui était dans cette grotte existait depuis la période de Jésus. Est-ce que les Templiers le savaient ? Et savaient que c’était la famille de Jésus qui se trouvait dans cette église ? C’est fort possible ! Quand on regarde cette église bâtie comme une forteresse on peut se demander : pourquoi vouloir la protéger plus que les autres.

 

            Récemment le pape a dit à plusieurs reprises que Marie Madeleine était : l’Apôtre des Apôtres et que la France était la petite sœur de l’Eglise romaine. A mon avis si Marie Madeleine était la femme de Jésus c’est elle, la seule, qui savait tout de Jésus. Les autres n’étaient que des initiés mais sa femme avait ses confidences et même ses pensées secrète à Jésus. N'oublions pas non plus que Marie Madeleine, avant de connaitre Jésus était une grande prêtresse grecque. Celle qui aurait du être la « suivante », ou l’héritière,  après la morte  de Jésus c’était Marie Madeleine et non pas St Pierre qui l’avait renié 3 fois. Par contre à cette époque les femmes n’avaient aucun droit. C’est sûrement le sujet de dispute entre Jésus et st Pierre le jour de la cène. Jésus sachant qu’il allait mourir avait sûrement prévu sa succession, et Pierre n'était pas d'accord.

 

            Si cela était prouvé tous les fondements de l’église chrétienne seraient remis en cause et ce serait la faillite de cette religion. Le GRAAL, n’est ce pas cette vérité à trouver ? Pour moi le GRAAL c’est Marie Madeleine : l’héritière tout simplement. J’ai vu ses reliques et je sais ou est la grotte, ou elle aurait fini sa vie en Provence. Etrangement la fête pour cette grotte se fait le jour de la Pentecôte. Est-ce un hasard ? Je ne le pense pas ! Un message ? Oui sûrement !

 

            En tout cas en ce qui me concerne j’ai commencé mon chemin avec mes soucis de la Pentecôte et je termine ma course devant cette grotte en Provence. J’y serais cette année à la Pentecôte.

 

            Si le GRAAL est seulement cette timbale, et si les objets dans le reliquaire viennent de Jésus je pense que j’ai vu de mes yeux le GRAAL.

 

            Depuis deux ans dans cette église se trouve accroché au mur le linceul de Turin. Très controversé ! Mais certains affirment que c’est le linceul de Jésus. Pourquoi se trouve t il dans cette église ? A-t-on voulu réunir la famille toute entière ? Cela voudrait dire que les reliques de ma copine Marie sont dans cette grotte. L’un de ces 6 crânes serait le sien. Ce qui expliquerait ce lien très fort que j’ai avec cette église.

 

En écriture auto on me dit que je suis Maximin : le 14e apôtre (celui qui a refusé) et que je serais sur terre pour refaire ce livre qui a été trouvé dans cette grotte, sous l’église. Ce qui expliquerait mes soucis depuis ma jeunesse avec la fête de la Pentecôte et mes liens particuliers avec Marie, Jésus et Marie Madeleine.

 

            Ce chemin que j’ai fait en écriture auto n’était pas un hasard. C’était mon destin et ce qui m’est arrivé en 1994 (le clash de ma vie) était un rendez vous avec ce destin. Etrangement si on cherche à savoir le chemin que j’ai fait sur terre on se rend compte que j’ai fait le même chemin que la recherche de ce GRAAL. La différence c’est que moi je ne l’ai jamais cherché mais que j’ai été guidé.

 

            Le GRAAL : mythe ou réalité ? En tout cas, il a fait couler beaucoup de sang et beaucoup d’encre ! Et sûrement pas du sang royal ! Le sang de Jésus s’est souvent transformé en larmes de femmes et de Mères.

 

            Il y a une autre définition du GRAAL : certains disent que c’est EVE qui a fabriqué la première coupe, en terre, pour récupérer le sang d’ADAM qui coulait de sa blessure. Cette blessure était la côte que lui a enlevée Dieu pour créer EVE. Puis cette coupe s’est brisée en 7 morceaux. Plus tard elle est réapparue au moment ou Jésus se trouvait sur la croix pour récupérer le sang qui coulait de son flan. Une lance l’avait percé au niveau de ses cotes. Jésus disait : je suis l’Alpha et Oméga. Mais en réalité à cette époque EVE était l’Alpha et Jésus l’Omega. Jésus connaissait sûrement le secret « des temps ». Les temps qui se divisent en 7 temps. Dans cette version est ce que le fait de connaître le mystère des temps et donc de l’ALPHA et OMEGA  n’est ce pas avoir trouvé le GRAAL. Ce GRAAL n’est il pas de connaître « La vérité » ?

 

        La simplicité réside dans la création de l'homme. Dieu a dit: j'ai fait l'homme à mon image: ADAM puis EVE. Supposons que Adam et Eve avaient le sang du divin en eux........ Cela expliquerait pourquoi l'on dit: nous avons tous une parcelle de Dieu en nous. Par contre certains hommes ont peut être plus qu'une parcelle de dieu en eux. Jésus faisait partie de ceux là et peut être même qu'il avait le sang royal en lui. C'est pour cela qu'on disait de lui qu'il était le fils de Dieu.

        Avec le linceul de Turin certains voudraient retrouver l'ADN de Jésus pour recréer Jésus. Ces gens imaginent peut être posséder le GRAAL (sang royal) en faisant cela. Cette possession dingue leur donnerait plein pouvoirs sur les hommes. C'est leur but à ces fous dangereux. Quel serait l'esprit qui incarnerait ce Jésus fabriqué?

 

        Cherchez votre "vérité" et surtout pas celle des autres: cette vérité est en VOUS.

 

             RETOUR à l'ACCUEIL