compteur

 

        Ma fille avait 16 ans et lui 18 ans. Le père du gars avait du fric et se croyait tout permis. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’on n’achète pas ma fille, ni ma conscience. Ma fille a refusé l’avortement et Kévin est né le 10 mars 1985. Je suis resté presque un an sans parler à ma fille. Difficile d’accepter d’être grand père à 37 ans.

Le jour de la naissance de Kévin, je devais partir travailler en Algérie. J’ai attendu jusqu’au dernier moment et j’ai eu juste le temps de le voir avant de partir. J’ai fêté mon anniversaire seul sur le bateau et cette nuit là, je crois que j’ai vu défiler toute ma vie devant mes yeux. Je me suis vraiment demandé  ce que je faisais sur ce bateau. Souvent dans mon métier on restait des mois sans trouver de travail. Surtout à l'approche des élections. Il y a un proverbe qui dit: quand le bâtiment va tout va...Alors pour relancer l'économie on fait des grands chantiers.

Trois semaines plus tard j’étais de retour à la maison avec deux côtes cassées. J’étais tombé d’un échafaudage. En fait j’ai voulu attraper un jeune Algérien qui me harcelait avec la guerre d’Algérie. Il avait 18 ans et cela faisait 3 semaines qu’il me faisait la morale sur cette guerre. Si je travaillais 10 heures par jour et bien pendant 10 heures il ne me parlait que de ça. Je n’en pouvais plus, j’ai explosé et j’ai voulu lui casser la tête pour le faire taire. Heureusement pour lui et pour moi, j’ai loupé cette marche. Je suis resté cloué à terre. Aujourd’hui je voudrais bien savoir ce qu’est devenu cet homme, quand on sait ce qui s’est passé depuis en Algérie ... C’est ce genre de gars qui a commis le pire dans ce pays.

        Après ça je me suis promis de ne plus jamais aller travailler à l’étranger. Un jour Nathalie m’a reproché de n’avoir jamais été là quand il le fallait. J’étais toujours en déplacements pour gagner le maximum. Mes filles avaient tout, mais j’avais perdu quelque chose en route. C’était la continuité de cette décision que j’avais prise en apprenant le cancer de ma femme. Tout donner à ma famille et vivre vite, c’était mon objectif, mais je commençais à avoir le coup de boomerang en retour.

         Le copain de ma fille nous en a fait voir de toutes les couleurs, jusqu’à me tirer dessus dans la rue avec un revolver. Son oncle  était commissaire et il arrangeait tout au fur et à mesure. Trop petit et trop bas pour que ça vaille le coup d’en parler … bref passons …

J’avais un passe temps pour occuper mes moments de solitude : je faisais de la radio. J’avais toujours rêvé de faire ça. La CB m’a permis non pas d’être un Radio Amateur mais un bon Amateur Radio. Toute la différence est dans la mentalité et la sensation d’être libre. Je crois que j’ai tout exploré dans ce domaine. Mon plaisir ce n’était pas seulement la parlote mais la technique aussi. C’est ainsi que j’ai découvert l’informatique en 1978.

                     

                        Ma première base "madison"                               MON premier décamétrique

                                                    

       

                                         Mon meilleur décamétrique: celui qui m'a permis de tout faire.

                                            ce n'est pas les mien mais des photos prises sur le net.

                                                Le mien était un SOMMERKAMP FT 902DM

 

Que de nuits blanches à faire ces montages expérimentaux ! Je voulais tout essayer et aller le plus loin possible. C’est de là qu’est venu mon pseudo « MERCURE ». Un jour  Josiane m’a dit que ce pseudo m’irait très bien car Mercure était le Dieu de la communication mais aussi le Dieu des voleurs et des gens de la route. Ce pseudo m’a plu et je ne l’ai jamais renié : en plus je trouve qu’il me va comme un gant. Je m’appelle donc Mercure depuis 1978 !

Mes filles ont grandi et ont franchi toutes seules les barrières les unes après les autres. Toute ma vie je me suis efforcé de les laisser vivre à leur rythme. Jamais de contraintes ni d’obligations. Je voulais qu’elles soient libres et indépendantes. J’ai toujours dit qu’il est interdit de façonner un esprit. Chaque homme ou chaque femme a un esprit unique et individuel ! La seule chose que je refusais c’était qu’elles prennent les gens pour des cons alors je leur expliquais que si elles trichaient avec la vie, la vie tricherait avec elles, un jour ou l’autre …

 

RETOUR à l'ACCUEIL

         SUITE