Bookmark and Share

 

PRINCIPE DE LA ROUE

 

 

La roue est la plus belle invention de l’homme. Sûrement la seule qu’il a su faire réellement, depuis sa création sur terre. Tout ce que l’homme a su faire a été de copier sur notre mère nature, depuis toujours. Cette roue a trouvé de multiples applications à travers les âges. Au départ il ne s’agissait que d’une simple roue en bois qui a remplacé des rondins. Aujourd’hui nous trouvons cette roue partout dans notre vie quotidienne.

 

                                                       

 

 

         Il existe une autre roue : elle est liée aux cycles de notre réalité sur terre. « Les cycles du ou des temps » mais aussi : les cycles de notre vie.

 

On remarque de suite la ligne du haut et celle du bas, puis celle du milieu. Celle du haut peut être le positif, celle du bas le négatif, et celle du milieu la ligne du neutre. Jean-Pierre disait que sur terre tout est négatif, et qui faut pédaler dix fois plus vite dans le positif pour être dans le neutre.

 

Entre ces deux lignes on peut imaginer que c’est notre chemin parcouru sur terre (dans le sens de la flèche sur la ligne neutre): le temps......

 

                                                            

 

                                                                                              

                                                                                                                              Trouvé sur internet

 

Je vais donc commencer par vous expliquer la loi des « Y ». Tout au long de notre vie nous sommes confrontés à faire des choix. A chaque fois nous nous trouvons devant un « Y ». Nous devons choisir entre : aller à gauche, ou à droite. Le problème c’est que trop souvent l’homme choisi la facilité et fait le mauvais choix. Normalement notre chemin devrait être tout droit, en suivant la ligne neutre du milieu. En fait nous avançons en « zig zag »........

 

                                                             

 

 

 

Mais.............nous devrions malgré tout rester sur la ligne du milieu. Malheureusement souvent on multiplie les mauvais choix et nous sortons de ce chemin de vie : entre la ligne du haut et celle du bas. A partir de ce moment là c’est ce que j’appelle le « Clash ». Tout explose dans notre vie. Certains arrivent à revenir entre ces deux rails en faisant le bilan de leur vie. Il suffit de revenir en arrière et analyser les erreurs que nous avons faites. Ensuite il faudra tout reconstruire en gardant le meilleur de nos expériences du passé. Par contre il faudra trouver le mauvais choix que nous avons fait au départ. Celui qui nous a égarés du chemin réel que nous devions faire. Il suffit de faire un petit dessin avec des « Y » pour comprendre cette loi. Il nous montre très vite ou nous mènent ces erreurs à répétition.

 

Quand la roue avance dans le temps elle fait des cycles de rotation. Comme la roue d’un vélo. Imaginez le point haut de cette roue, comme si on faisait une marque en haut de cette roue. En avançant ce point va dessiner des courbes qui sont en fait des « alternances ». Dans la réalité c’est plus compliqué car il s’agit d’une loi de trigonométrie. Je préfère faire simple. Ceux qui voudront chercher cette loi la trouveront facilement.

 

 

                                                                

 

 

Ces « alternances » sont vos cycles de vies dans votre vie actuelle. Les astrologues savent très bien expliquer ces cycles de vies en utilisant les planètes. Ces alternances rejoignent aussi ces fameux « Y ». A chaque cycle ou chaque alternance on risque d’avoir un choix de vie à faire. Dans notre système solaire tout est cyclique y compris notre calendrier. Les cycles de la lune reviennent tout les 28 jours et ça correspond à 4 cycles de semaine de 7 jours. Il en est de même pour toutes nos planètes ainsi que notre soleil qui doit aussi tourner autour du point central des univers. Ce qui expliquerait l’inversion des pôles.

 

Pour ceux qui croient à la réincarnation ils comprendront facilement qu’une vie peut être un cycle, et qu’à chaque tour de roue on est en haut (astral) ou en bas sur terre. Le haut pouvant être le paradis pour les autres.

 

La ligne « neutre » est en fait la ligne du « temps ». Cette roue avance dans le temps. Imaginons qu’à notre naissance nous recevons un certain potentiel de vie. L’énergie nécessaire pour faire le chemin de vie que nous devons faire. Certains iront très lentement pour faire tourner la roue de leur vie et d’autres la feront tourner très vite. Dans la logique le temps devrait rester constant mais c’est faux. Plus nous faisons de choses, ou de tours de roue, plus le temps s’allonge. Le temps a tendance à ralentir. En revanche moins nous faisons de choses, par exemple en vieillissant, plus le temps parait court. C’est une loi sur la relativité du temps (Albert Einstein).

 

 

    A présent voyons les choses sous un autre angle :

 

 

                           

 

Le principe de la Kabbale est le suivant : La création de l’humanité est venue de KETHER (divinité) vers la terre (Malkut). Le but est de retrouver la création en faisant le chemin inverse, en partant de Malkut (la terre). Bizarrement les alternances sont le même chemin à faire. Chaque alternance est la représentation d’un monde miroir. Vous pouvez remarquer que le chemin du retour se fait en zig-zag.

 

Gardons cette image de cette roue et comparons là au système du pendule. Un coup à droite et un coup à gauche. Chaque mouvement du pendule correspond à une alternance.  Ce système nous rappelle nos vieilles pendules comtoises avec ces énormes pendulaires.

 

Blaise m’avait dit que tous les systèmes des univers étaient sur un système de pendulaire. Pour comprendre cela il suffit de mettre cette dernière image de la roue en 3D. Quand il m’a dit cela je me suis rappelé le « pendule de Foucault que j’avais vu étant jeune. Ce pendule nous donne l’heure avec une précision incroyable et il fonctionne sur les oscillations de la terre.

 

                                                                                      

 

                                                                                            Cliquez ici : Pendule de Foucault - Wikipédia

 

                                                                    Cliquez ici : Le pendule de Foucault du musée des arts et métiers

 

 

                                                                                     Recevons à notre roue du départ

 

 

                                                     

 

 

         Imaginons que j’empêche cette roue d’avancer et qu’elle soit figée sur un axe en son milieu. C’est le principe du moteur électrique. Je lui donne l’énergie nécessaire pour tourner. Le temps ne s’arrête pas et continue d’avancer. Ensuite je vais faire avancer cette roue lentement dans le temps. Les alternances vont devenir des fréquences et ces fréquences seront liées au nombre de tour de roue. Plus la vitesse sera rapide, de cette roue, plus les fréquences seront élevées, et rapprochées. Dans notre vie il en est de même. Certaines personnes peuvent faire plusieurs karmas en une seule vie. On pourrait parler aussi des biorythmes de notre organisme.

 

         Je continue avec ce principe de la roue figée sur un axe. Pour la faire tourner il suffit de lui donner l’énergie nécessaire mais elle fournie aussi de l’énergie : sa propre énergie. Ce moteur électrique devient un alternateur. En gros cela revient à dire : aide-toi et le ciel t’aidera. J’avais un frère qui disait : moi la roue est bloquée en bas mais il ne faisait rien pour la faire tourner. A notre naissance si nous recevons un potentiel vital il correspond à l’excitation de ce principe de l’alternateur. Ensuite c’est notre esprit qui devient l’excitation du moteur (notre corps). L'unité entre le corps et l'esprit devient un générateur d'énergie (s) . Il suffit de gérer l’excitation de façon à avancer dans le temps en faisant un maximum de choses. Attention de ne pas trop exciter la roue car sinon ce sera un emballement : ce qui nous conduira à un « clash ».

 

         En cas d’emballement de cette roue que se passera-t-il ? La roue risque d’exploser en mille morceaux. Supposons qu’elle n’explose pas. Dans ce cas sa vitesse risque de dépasser celle du temps car elle tournera de plus en plus vite. Imaginons que son énergie rotative soit lancée, comme une balle, sur la ligne du temps. Elle risque de stopper le défilement du temps puisque cette roue dépassera la vitesse du temps. C’est sûrement la solution pour passer dans un autre temps : être dans un monde miroir. Au moment de notre mort c’est sûrement ce qui doit se passer. Le corps part en mille morceaux, le temps est figé et l’esprit passe dans une autre réalité. Il dépasse la notion du temps. C'est surement ce qui se passe quand un motard percute un obstacle a grande vitesse: l'esprit est expulsé du corps.

 

         Souvent on me reproche de dire que la souffrance au moment de la mort est nécessaire à certaines personnes. Je pense que c’est à ce moment là que la roue s’emballe et qu’elle est prête à exploser. Il y a un échauffement des énergies entre le corps et l’esprit. Au moment de la mort du corps l’esprit est expulsé par l’énergie de cette souffrance. En écrivant cela je pense à Jésus sur sa croix. Je suis certain qu’il connaissait cela. Ce qui expliquerait qu’il a pu revenir du royaume des morts. Il connaissait la clef qui permet de passer d’un monde à un autre. Il savait gérer les cycles et les temps des temps.

 

            

                                    Jésus dans le film: La passion du Christ

 

L’Alpha et Oméga est cyclique. Il se compose de temps. Si on se réfère à la Bible on peut dire qu’il s’agirait de cycles d’environ 2000 ans. Mais ces cycles se divisent en 500 ans et 1500 ans. A chaque fois il faut un cycle de 500 ans pour lancer un cycle de 1500 ans. C’est pareil quand vous pédalez sur un vélo. Le plus dur est d’appuyer sur la pédale quand elle est en haut. Ensuite cette énergie devient de moins en moins difficile. A chaque tour de pédalier on est obligé de relancer cette énergie sur ¼ de tour. Il y a eu Adam et Eve, puis Abraham puis un nouveau cycle avec Moïse, puis un nouveau cycle avec Jésus. Abraham a lancé le cycle de Moïse. Isaïe a lancé le cycle de Jésus. Ensuite il ya Mahomet en 575, et nous sommes en l’an 2000. Sommes-nous dans le 3e ou 4e cycle ? Avons-nous une roue de secours actuellement ? Un nouveau cycle ? Ou l’Oméga ?

 

Quand on parle des temps nous ne pouvons pas oublier les "calendriers". Tous les calendriers sont cycliques. Il en existe un qui est surement le plus représentatif de ce principe de la roue puisqu'il est basé sur les cycles de la Lune: c'est le calendrier lunaire. Il se compose de 13 mois de 28 jours. Chaque mois se compose de 4 semaines de 7 jours. ce calendrier nous donne 364 jours donc il manque une journée. Cette journée se situe le 25 juillet de chaque année. Ce jour là on peut voir Sirius apparaitre au petit matin. Ce jour là sert de tremplin pour passer a un autre cycle de calendrier lunaire. C'est le nouvel an de ce calendrier lunaire. La pyramide de Chéops et la cathédrale de Chartres sont orientés sur cette direction de Sirius ce jour là. Les cycles de ce genre de calendrier sont comme des couches "d'évolutions" successives. C'est une sorte de système a crémaillère comme dans les pendules anciennes, qui synchronise les heures avec les sonneries des heures.

 

Je ne voudrais pas terminer sans parler de la notion d’ascension et de récession. L’ascension est plus lente que la récession. Ce qui explique que le mouvement de la roue se fait par à-coup. Prenons le cas de l’empire romain. La construction de cet empire a été lente au début mais la chute est rapide. Il en est ainsi pour tous ceux qui ont pris « l’aigle » pour emblème. Imaginez cet aigle dans les airs. Il tourne et pique vers sa proie en utilisant toute cette énergie accumulée dans ses cycles qui lui ont permis de monter très haut dans les airs. Cet aigle a su gérer ses cycles d’ascension et son but est de plonger sur sa proie. Toute cette énergie est dans sa vitesse de récession. Tous les pays qui veulent dominer les autres se font prendre dans une spirale qui les conduit à l’explosion car ils ne pensent qu’à dominer les cycles des autres et oublient que l’emballement conduit à l’explosion du système. L’accumulation d’un trop d’énergie conduit à l’explosion.

 

Dans le jeu de tarot il y a l'arcane de "la roue de fortune". Le sphinx en haut signifie l'accomplissement et il y a la notion "d'ascendance et de descendance".

 

L’humanité n’est elle pas une roue à l’intérieur d’une roue ? Et l’homme n’est il pas une roue à l’intérieur de la roue de l’humanité ? Actuellement l’homme s’auto détruit en détruisant la terre au passage. Tous les engrenages vont se bloquer. Ce n’est pas en s’autodétruisant qu’on peut passer dans une autre réalité.

 

                      

 

Cela n’empêchera pas les univers de continuer de tourner. la preuve les Egyptiens connaissaient la fleur de vie: une roue.....

 

                                       et les mayas     

 

N'oublions pas que pour que le "présent" existe réellement: il faudrait stopper la roue du temps.

 

Le présent est un instant infiniment petit et furtif................

 

A méditer………….

 

MERCI Blaise tu as été on bon "Maître"

 

 

 

  RETOUR à l'ACCUEIL