compteur

  

A ce sujet j’ai un message pour les gitans : Quelle que soit cette SARA reine gitane ou servante de Marie dans les deux cas aujourd’hui elle est là pour servir Marie dans ce lieu qui est l’église des Stes Maries. Doit-on mettre un « S » à Marie ?

 

Puisque nous parlons des similitudes entre cette église et ce dessin de « la lettra » qui est le symbole de ce site il faut que j’explique sa réalité. En premier il faut le séparer en deux parties. La partie en forme d’œuf symbolise l’au-delà. Vous remarquerez qu’elle se décompose aussi en deux parties. En bas c’est notre paradis et en haut c’est le domaine de ceux qui sont élus à perpétuité(les anges, les archanges, les juges, les rois, etc..). Tout en haut cette particule en forme de « U » c’est la chaise de Dieu. Dans la partie de gauche qui symbolise la réalité des humains il y a la maison de l’attente tout en haut. C’est de cette maison que nous partons pour venir sur terre. Nous empruntons le chemin sous la maison pour nous y rendre. Ensuite sous la maison, cette partie en forme de corne c’est le chemin que nous devons faire sur terre. Si au cours de notre vie notre réussite personnelle qu’elle soit spirituelle ou matérielle nous le permet nous pourrons revenir au paradis par le chemin du milieu. Il nous suffira de pousser cette porte pour avoir accès à ce couloir. En revanche si au terme de notre vie on a également réussi sur terre il nous faudra ouvrir la porte tout en bas pour revenir au paradis. Il arrive que des humains refusent de revenir et qu’ils soient bannis du paradis. Dans ce cas il leur faudra refaire le chemin inverse en longeant notre réalité pour revenir à la maison de l’attente. Vous remarquerez que le chemin à parcourir dans la partie de droite (l’œuf) est un couloir à sens unique. Les humains ne peuvent pas accéder à la partie d’en haut et Dieu est bien séparé de tout ça comme s’il était inaccessible. Certains ne manqueront pas de me faire la remarque pour ces petites queues à la chaise de Dieu et en bas de notre réalité. Blaise m’a dit que c’était le lien entre Dieu et les humains mais aussi l’entrée pour les élus. Un jour ma fille m’a fait remarquer que ce  « U » qui symbolise Dieu : si la petite corne était dans l’autre sens, ce serait le symbole de la vie chez les juifs. Je précise qu’il manque volontairement certains détails sur ce symbole que je dévoilerais plus tard dans le futur livre. 

 

En février Josiane avait perdu sa tante Louise qui était le pilier de sa famille. Ce jour là quand j’ai appris la nouvelle je travaillais dans une salle de prière Musulmane. L’Imam a entendu la conversation téléphonique. Il est venu vers moi et m’a dit : ici tu es chez toi, je te laisse seul ! La question se posait de savoir comment je pouvais faire pour aller à son enterrement sans remuer la merde avec ma famille. Blaise m’a dit : vas-y tu seras invisible et seuls les gens que tu voudras voir te verront. Je suis arrivé à la dernière minute car j’étais en retard. Je suis entré le dernier juste derrière le cercueil de Louise. Je me suis assis au fond de l’église et je suis parti le premier. Personne ne m’a vu ! Ensuite j’ai été au cimetière et de là où était ma camionnette j’ai pu voir toute la cérémonie. Seule ma femme m’a vue de loin parce que je voulais qu’elle sache que j’étais venu à l’enterrement de sa tante Louise.

Ensuite ce fut le tour de mon père. Mais là, il s’est produit quelque chose d’étrange. Fin décembre Blaise m’avait demandé de contacter mon père que je n’avais pas vu depuis 30 ans. Il m’avait dit : Dieu dort et je vais te dire quelque chose que je n’ai pas le droit de te dire. Ton père arrive à la fin de sa vie il souffre beaucoup et il aimerait te revoir avant de partir. Avec ma sœur on avait téléphoné à sa nouvelle femme qui nous avait confirmé qu’il avait été très malade. Hormis qu’il respirait avec des bouteilles d’oxygène depuis des années car il avait un cancer. Sa femme nous a dit qu’il allait bien et qu’il venait de sortir de l’hôpital.

 

A cette époque je n’avais pas une vie facile et j’ai vite oublié ce que Blaise m’avait dit : il sera mort le 10 et en terre le 13. Je pensais qu’il s’agissait du mois de janvier. Cette date étant passée et de retour dans une vie quasiment normale j’ai tout oublié. Le 9 Mars à 21h ma sœur m’appelle au téléphone et m’annonce que je dois m’attendre au pire pour le père d’un moment à l’autre. A 22h elle me rappelle pour m’annoncer la nouvelle : le père est décédé ! Le temps de me rendre sur son lit de mort à 100km : je suis arrivé à 0h30. Nous étions le 10 Mars 95. Il a été enterré le 13. Ce soir là sur la route pour me rendre à cet hôpital j’ai vu un ciel d’une beauté incroyable. Mon frère Jean-Paul me l’a fait remarquer. Un peu comme si l’au-delà me faisait un signe. Puis sur le retour en traversant la forêt de Chantilly nous nous sommes arrêtés pour contempler un troupeau de biches et de cerfs. Toute une famille ! Tout en les regardant nous avons beaucoup discuté avec mon frère !

 

         En rentrant à la maison pour une fois c’est moi qui ai voulu écrire et j’ai dit à Blaise : pourquoi cette erreur de dates entre Janvier et Mars ? Blaise m’a dit : prends un calendrier et regarde. Au mois de mars le 10 ton père est mort et ton petit fils est né ce jour là. Le 12 c’est ton anniversaire. Le 13 ton père est en terre alors regarde la suite comme ça tu ne pourras jamais dire que Josiane n’est pas ta femme. Je l’ai fait et quelle surprise : le 14 c’est la Ste Mathilde (ma tante) et le 15 c’est la Ste Louise (sa tante) toutes les deux étaient les piliers de ces deux familles. Ensuite il me dira : maintenant tu peux revoir toutes les dates qui sont dans ta vie tu risques d’être surpris par les liens qui te lient avec ta réalité sur terre et celle de ta famille. C’est de la folie ! Tout est lié ! Un exemple ma mère est née le 16 janvier jour de la St Marcel qui était le prénom de la mère du père Martin. Les parents de Josiane se sont mariés le jour de mon troisième anniversaire etc. Mais il y a mieux et plus subtil. Mes filles sont nées le 2/2/68 pour Nathalie le 3/10/70 pour Laëtitia et Sabrina aurait du naître le 4 mais elle est née le 3/5/78. Blaise m’avait appris la numérologie et me fait remarquer qu’en additionnant tous les chiffres de Sabrina le compte fait 23 donc elle devait être la dernière car c’est un oméga. Des choses de ce genre il y en a des quantités. Je laisserai le soin à mes filles de s’amuser avec ça ! En revanche si j’ai cité l’exemple de ma mère c’est que le 29 Septembre 2000 ma mère est décédée. Ce jour là c’était la St Michel (ma sœur) et aussi l’anniversaire de mon père. Même si mes parents avaient divorcé ils se retrouvaient dans la mort ! Ceci le jour de la St Michel, la seule qui était réellement le fruit de cette union.

 

                                            RETOUR à l'ACCUEIL

                                    SUITE 10